Marier les biotechnologies végétales avec le savoir-faire ancestral du Limousin, c’est le pari de la start- up In Planta, à Limoges. Elle est en pleine croissance grâce à des plantes vendues dans des écrins de verre, sur des supports design, en porcelaine de Limoges et en bois du Limousin.

 Créée en janvier 2018, In Planta est une start-up qui pousse très vite à Limoges et qui s’épanouit grâce à un concept original : des plantes conditionnées dans des écrins de verre design. Ces produits innovants, imaginés à l’origine dans un laboratoire de la fac des sciences de l’université de Limoges, sont en vente depuis quelques semaines dans le réseau national des jardineries Botanic.

L’entreprise spécialisée dans les biotechnologies végétales propose déjà des plantes grasses et des versions miniatures de vignes ou même de séquoias géant, qui poussent in vitro dans des fioles ou des tubes à essai. Cette verrerie de laboratoire est ensuite présentée sur des supports typiques des savoirs-faire limousins, tels que la porcelaine ou le bois. In Planta s’est ainsi associée aux porcelaines Pierre Arquié à Limoges et à l’entreprise Infini Bois, basée à Isle, qui façonne des socles en chêne du Limousin. Une collaboration est aussi envisagée avec l’entreprise Daguet à Saint-Léonard-de-Noblat, pour habiller ces écrins de verre avec du cuir. Des designers locaux et des structures comme le pôle européen de la céramique ont également été mis à contribution.

Le résultat est une gamme de plantes qui ne nécessitent pas d’arrosage, ni aucun entretienet qui peut servir de décoration haut-de-gamme dans nos maisons comme dans les restaurants. Pour le directeur d’In Planta, ces produits correspondent à une tendance de notre époque. « Aujourd’hui les gens ont envie de plantes dans les intérieurs, mais les contraintes leur conviennent de moins en moins, d’où ces _plantes en totale autonomie qui peuvent vivre plusieurs années_«  précise David Marionnet. Seule condition : ne pas ouvrir le bocal, sauf si on souhaite remettre la plante dans un pot traditionnel, mais il faudra alors s’en occuper comme pour toute autre plante. In Planta a même développé des tutoriels pour que la transition se fasse sans problèmes.

Les débuts sont déjà très prometteurs mais In Planta veut aller encore plus loin. L’entreprise travaille donc avec une autre start up de Limoges, All Splan, pour développer des socles lumineux qui permettrait aux plantes de se développer même dans des environnements où il y a peu de lumière du jour, comme des cabinets médicaux. Vincent Gloaguen, professeur à l’université de Limoges et actionnaire fondateur d’In Planta, vise aussi le marché des pays nordiques. « Ils sont très attachés à leur décoration intérieure mais ont beaucoup de difficultés à avoir des plantes. » La source lumineuse aurait donc vocation à permettre aux plantes de pousser, mais aussi d’avoir « un effet bénéfique aussi bien pour la plainte que pour l’humain » en matière de chronobiologie.

In Planta ambitionne aussi de développer un socle en lévitation pour mettre en valeur ses plantes. Pour financer la recherche et le développement de tous ces projets, ainsi que l’augmentation de sa capacité de production, In Planta va recevoir une aide de 55.000 euros du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine. Une levée de fond est également en cours, avec l’objectif de récolter 400.000 euros d’ici fin 2019.

fr French
X