Le Plantaphore par Julien Borie

Designer et enseignant au Lycée des métiers du design et des arts appliqués Raymond Loewy de La Souterraine.

Il est bluffant de surprendre un Séquoia se limitant à l’étroitesse d’un tube à essai ou d’observer une plante carnivore épousant l’espace dédié par cette fine paroi de verre. Les Plantaphores® produisent en effet un écosystème auto-régulé, aussi surprenant qu’inattendu.

Par jeux d’échelles contradictoires (le plus grand arbre de la planète dans une éprouvette !) ils stimulent nos imaginaires et laissent surgir, à défaut d’évoquer une forme de magie, une pléiade d’univers oniriques.

Tout naturellement, l’épure a été l’essence de la gamme Premium dessinée pour In Planta. Ici pas d’objet bavard car c’est bel et bien la plante qui est le héros de cette aventure microcosmique.

La formalisation du concept s’est effectuée à partir d’univers entrecroisés, s’alimentant pour générer un piédestal minimaliste et valorisant le vitro-plant. C’est donc au croisement de l’antre secret de l’alchimiste, des dispositifs du chimiste et de l’objet sculptural que cette collection a vu le jour.

 

Côté matériaux, le socle se décline en porcelaine et en bois de diverses essences (hêtre, chêne ou frêne), tandis que les sertissages s’affichent en versions laiton ou cuivre. Cet ensemble bi-matériaux a été conçu pour être aisément désassemblé et revalorisé si le produit vient à trouver sa fin de vie.

La gamme Éléments est aussi et avant tout une famille conçue sur la base d’un socle standard s’adaptant à différentes volumétries de verreries de laboratoire chacune maintenue et valorisée par une couronne spécifique. Aussi chaque contenant (ballons, Erlenmeyer, tubes, etc.) et contenu végétal trouve sa propre expression et singularité au sein d’un langage commun homogène.

fr French
X